Bien gérer la croissance de son entreprise

A la création d’une entreprise, on met toute son énergie pour que ça marche. On rêve jour et nuit de voir le chiffre d’affaire décoller. La seule problématique est alors de faire croitre ce chiffre d’affaire.


Et puis un jour ça y est, le compteur de la caisse grimpe et grimpe, les commandes affluent, et vient alors l’angoisse de ne pas réussir à assumer la charge de travail, de ne pas être à la hauteur.


Comment alors se préparer au mieux à la croissance de son entreprise ? Comment l’assumer ? Quand faut-il investir pour produire mieux et plus ? Quelques pistes pour éclairer ce chemin.

Pas une, mais trois croissances.

Lorsqu’on parle de la croissance de l’entreprise, il faut en fait distinguer 3 croissances :

  • La croissance du Chiffre d’Affaire
  • La croissance des charges et investissements
  • La croissance de la marge

Elles arrivent en principe dans cet ordre-là. D’abord le chiffre d’affaire augmente, ce qui entraine une hausse des charges et investissements pour y faire face. Ensuite seulement la marge de l’entreprise augmente.

Mais à quel moment et comment décider qu’il faut augmenter ses investissements ? et de fait comment faire en sorte que la marge augmente elle aussi ?

Dresser un état des lieux.

Il est bon de d’abord observer l’organisation en place, pour ensuite optimiser votre production. Il s’agit là de chercher à faire mieux, et donc plus, avec les moyens déjà en place. Faite alors appel à toutes les compétences de vos salariés et investissez-les davantage pour que votre aventure devienne aussi la leur. Ainsi vous verrez que vous pourrez réorganiser et enrichir leurs tâches, et les rendre plus productif.

De plus cela vous laissera le temps de voir s’il s’agit bien d’une croissance d’activité durable. Par ailleurs vous pourrez augmenter votre marge puisqu’un chiffre d’affaire qui augmente mais des charges qui restent stables entraine un bénéfice au profit de votre marge.

Ensuite assurez-vous que la croissance à laquelle vous faite face est bien pérenne et durable. Il peut parfois s’agir d’un pic d’activité exceptionnel qui est voué à s’essouffler, et dans ce cas investir trop pour y faire face anéantirait votre marge.

Se recentrer.

Vous avez créé l’entreprise à votre image, vous êtes donc l’image de votre entreprise. C’est donc vous qui devez représenter votre entreprise auprès des marchés, dans les réseaux professionnels. C’est à vous de porter votre entreprise à l’extérieur de ses murs. Mais le faites vous dans vos tâches quotidiennes ?

Prenez donc le temps de lister ce que vous faites au quotidien pour l’entreprise et ce que vous aimeriez faire. Vous verrez que ce sont deux listes bien différentes.

Déléguer.

Tout ce que vous faites aujourd’hui et qui n’est pas dans la liste des tâches que vous aimeriez faire doit être déléguer.

N’ayez pas peur d’embaucher. Vous devez vous entourez, vous faire seconder pour toutes les tâches aux quelles il ne vous est pas essentiel de participer et pour certaines tâches qui ne sont pas votre domaine de compétences. Ainsi vous pourrez recentrer votre action et être donc plus efficace.

Alors une fois que vous êtes sûr de la durabilité de votre croissance, et que vous avez mis votre organisation à plat, planifiez ce qui sera déléguer, quand cela le sera, et à qui.

Investir peut faire peur. Mais c’est en se donnant les moyens de grandir, que l’on grandi.

 

Greiner en 1972 avait bien schématisé la croissance de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :