Écolo au bureau

Si être écolo a souvent rimé avec bobo, aujourd’hui cela nous concerne tous. Il est grand temps de réagir fasse au réchauffement inexorable de notre climat.

Car même si notre façon de travailler devient de plus en plus digitale, ce n’en est pas moins nuisible pour l’environnement. Alors prenons les bonnes habitudes au bureau pour passer au vert et limiter notre impact néfaste sur notre jolie planète.

Le matériel :

On utilise du papier et des enveloppes en papier recyclé. Pour les impressions de documents de communication (cartes de visites, plaquette, pochette…), on pense recyclé également.

On peut faire de même pour les crayons et stylos… Et si on expédie des produits, on pense en emballage écologique et donc restreint.

Si vous avez des véhicules de société, essayez de passer à l’électrique, ou au moins à l’hybride.

Enfin, on pense au tri des déchets et à leur recyclage : le papier avec le papier, le plastique avec le plastique, les toners d’imprimantes avec les toners d’imprimantes. De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans le recyclage. Faites appel à elles pour le recyclage des stylos, du matériel informatique, des cartons…

L’énergie :

On revoit le contrat de fourniture énergétique du bureau, et on passe à un fournisseur vert. Encore mieux si vous le pouvez, pourquoi ne pas installer des panneaux solaires sur le bâtiment ?

Ensuite, à plus petite échelle :

  • on éteint les ordinateurs, imprimantes et autres appareils avant de quitter le bureau, ou de partir déjeuner.
  • On ne laisse pas les chargeurs de téléphone, d’ordinateur ou de tablette branchés sur le mur, si aucun appareil n’y est branché de l’autre côté.
  • On fait attention à la lumière et au chauffage.

Le cloud :

Nos données sont quasiment toutes sur le cloud aujourd’hui, depuis nos mails, jusqu’à la sauvegarde de notre PC. Le cloud n’est pas un nuage, il s’agit plutôt d’énormes data center. Ces derniers dégagent une importante chaleur et ont besoin sans-cesse d’être refroidis. Tant que leur propriétaires les immergent dans des conteneurs sous la mer et construisent des « fermes » dans les plaines des pays nordiques, bientôt aux limites des cercles polaires, afin de les refroidir sans abuser des climatiseurs.

Alors à l’échelle de l’entreprise allégeons les clouds :

  • n’imprimer les mails que si nécessaire.
  • supprimer les mails qui ne servent plus.
  • se désabonner des newsletter qu’on ne lit pas.
  • préférer les sauvegardes sur disques dur au cloud.
  • Ne partager en ligne que les fichiers nécessaires.
  • Préférer les logiciels à installer à ceux en lignes
  • Trier régulièrement ses données en lignes et supprimer celles qui ne sont plus utiles

Alors n’attendons plus, adoptons les gestes écolos dans nos habitudes de travail.

C’est bon pour la planète, mais aussi pour l’image de marque de l’entreprise !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.